Liens Utiles

Pointe du raz
pointe_du_raz

Pointe la plus à l’ouest de la France, la Pointe du Raz est un lieu d’exception et de renommé internationale qui attire de très nombreux visiteurs toute l’année (3ième site le plus visité de France, 800 000 visiteurs en 2012). Entre rochers abrupts et mer d’émeraude, le panorama sur le large permet d’admirer l’île de sein et par temps clair le phare d’Ar Men. Un point de vue emblématique.

Belle et sauvage, classée « Grand site national », la Pointe du Raz, s’élève à quelque 70 mètres de hauteur. Sculptée par la mer, battue par les vents, la Pointe vaut à elle seule un voyage dans la région tant elle est impressionnante. Face à elle, le phare carré de l’îlot de la Vieille. Allumé en 1887, il fut automatisé en 1995. Jusqu’à lors, des gardiens s’y succédaient dans des conditions climatiques souvent difficiles.

La beauté du site est renforcée par celles des côtes proches qui s’incurvent au Nord le long d’une grande plage sableuse au fond de la baie des Trépassés qui est fermée par un promontoire massif appelé la pointe du Van au-delà de laquelle on aperçoit l’immense baie de Douarnenez dont l’entrée est bornée par le cap de la Chèvre encore plus haut et plus massif.

Parking payant : 6 euros puis 1km en navette gratuite jusqu’au site.
Phare d’eckmuhl
eckmuhl

Sur la pointe de la Cornouaille, un géant de pierre dresse fièrement sa silhouette haute de quelque 65 mètres. C’est le phare d’Eckmühl. Campé sur les dangereux rochers de Penmarc’h et Saint-Guénolé, son ascension vaut le coup. De là-haut, la vue sur les Glénan et l’île de Sein est époustouflante.

Vous ne pouvez pas le rater ! Sur la pointe de la presqu’île, dominant le port de Saint-Pierre, le phare surplombe le cap. Il doit son nom à la riche marquise qui le fit construire en l’honneur de son père, prince d’Eckmühl, en 1897. Construit en granit, vous serez surpris par sa riche ornementation en chêne, acajou, opaline et bronze. Mais plus que la décoration du lieu, c’est le panorama qui vaut le détour. Du sommet, la vue sur la côte et le large est saisissante. On comprend qu’il soit l’un des monuments les plus visités du Finistère.

Entrée : 2 euros

Tel: +33 (0) 2.98.58.81.44
Haliotika : la cité de la pêche
haliotika

A seulement 20 minutes de Quimper, Haliotika est un centre de découverte moderne et intéractif pour toute la famille. Johan et Philippe présentent leur métier de marin pêcheur. Claude vous montre quant à lui l’évolution du port du Guilvinec depuis 50 ans ! Cette visite enrichissante et ludique vous plonge dans l’univers passionnant de la pêche en mer.

Haliotika vous propose de nombreux ateliers et visites: visite de la criée à 5h30, 11h, 16h30 ou 19h, Atelier Cuisine des Algues, Atelier du Goût, Chasse au trésor, Pêche à Pied, Embarquement sur chalutier à la journée…

Tel: +33 (0)2 98 58 28 38
L’archipel des Glénans
les_glenans

L’archipel des Glénan, aujourd’hui haut lieu du tourisme nautique en Bretagne et prisé des excursionnistes pour sa richesse naturelle, a vu son histoire marquée par une période d’abandon presque complet. C’est avec l’installation, à la fin des années 1940, du centre nautique sur le site, puis du centre international de plongée, que l’archipel a pris peu à peu son essor ; il est devenu pour de très nombreux visiteurs un espace privilégié de découverte et de loisirs. Un espace à protéger. L’archipel de Glénan se compose de neuf îles principales et d’un grand nombre d’îlots. Cet ensemble géologique granitique aurait autrefois été une seule et même île

Pour visiter ces îles vous pouvez contacter les « Vedettes de L’odet »

Tel: +33 (0)2 98 57 00 58
Cathédrale Saint Corentin de Quimper
cathedrale_quimper

La cathédrale Saint‑Corentin à Quimper fut édifiée sur un ancien sanctuaire roman, l’église Notre‑Dame. Elle est une des trois plus anciennes cathédrales gothiques de Bretagne, avec celles de Saint-Pol-de-Léon et de Tréguier. Ce monument

Tel: +33 (0)2 98 53 04 05[/su_spoiler]
[su_spoiler title= »LES EVENEMENTS »]Fête des brodeuses : 11-15 aout 2013 à Pont l’abbé
fetes_des_brodeuses
Chaque année, le deuxième Week-end de Juillet, la ville de Pont-l’Abbé organise à la gloire des vieux métiers et des traditions costumières du Pays Bigouden, la « Fête des Brodeuses », l’un des temps forts de l’été en Bretagne.
Créée en 1954, elle est l’une des plus anciennes manifestations folkloriques de France. Elle a pour origine l’élection de la « Reine des Brodeuses », élection dont la première eut lieu en 1909. Cette tradition mobilisait à cette époque les nombreux ateliers de broderie que possédait la ville. C’était parmi les ouvrières de ces ateliers qu’était choisie la reine qui devait représenter la profession toute entière.
Depuis, cette fête est restée très authentique et traditionnelle. On peut y voir plus de 1200 costumes dans les rues et sur scènes.
Le dimanche est le point culminant de la manifestation. Il débute par une messe bretonne suivie d’un grand défilé d’une trentaine de cercles celtiques et bagadou (ensemble de sonneurs). Nombreux sont aussi les enfants en habit bigouden qui se font une joie d’y participer. Pratiquement tous les costumes et coiffes de Bretagne sont représentés.

Site officiel / Vidéo
Festival de cornouaille : 23-28 juillet Quimper
festival-cornouaille

Dédié à la richesse de la culture bretonne et à sa diversité, le festival de Cornouaille est une corne d’abondance culturelle. À presque quatre-vingt-dix ans, l’événement n’a pas pris une ride. Des concerts, des animations en tous genres, des concours pour déterminer les meilleurs bagadoù, sonneurs ou danseurs… Et le Grand Défilé du dimanche qui réunit tout le monde en costume traditionnel. Voilà à quoi ressemble le Festival de Cornouaille. Durant une semaine, chaque été, le cœur historique de Quimper vibre au rythme celtique pour le plus grand plaisir de quelques 250 000 visiteurs. Car depuis 1923, cette grande fête n’a jamais déçu. À l’époque, les jolies filles de Concarneau, Quimper et Pont-Aven défilaient fièrement en costume traditionnel. Aujourd’hui, le festival est devenu une corne d’abondance dans laquelle The Simple Minds, Joan Baez et Césaria Évora sont venus souffler. Qui dit mieux ?

Site officiel / Video
Vieilles Charrues : 18-21 juillet
vieille-charrues

Le festival des Vieilles Charrues se tient à Carhaix tous les étés à la mi-juillet.

Plus de 250000 festivaliers se pressent chaque année sur la prairie de Kerampuilh pour profiter d’une programmation internationale et trans-générationnelle ! L’esprit des Vieilles Charrues est marqué par le mélange des genres, c’est ce qui rend le festival accessible à tout public. Depuis ses premiers pas en 1992, Les Vieilles Charrues sont passées de la fête de village entre amis, à un festival de grande envergure où se sont succédé autant de grandes stars internationales que d’artistes nationaux
Site officiel / Vidéo
Tour du Finistère a la voile : 28 juillet au 3 aout
tour_finistere_voile

Depuis Roscoff jusqu’à Concarneau, La célèbre course finistérienne « LE TOURDUF » 2013 fera escale à l’Aber-Benoît, l’Aber-Ildut, Douarnenez et Lesconil. Lorsqu’en 1985 une petite équipe d’élus du CDV Finistère lancèrent l’idée d’une nouvelle épreuve ils ne pensaient certainement pas que, plus de 20 ans après, le Tour du Finistère à la Voile existerait encore…
Crée à l’origine pour favoriser le développement des ports du département et encourager les marins à naviguer le long d’une côte réputée hostile, le Tour Duf a très rapidement obtenu un beau succès…

Même si en 2007 les bateaux ont bien grandi, même si maintenant « Le Four » ou « Le Raz » ne font plus peur à grand monde, le Tour Duf est rester fidèle à ces 2 objectifs principaux : permettre aux régatiers de se rencontrer sur une épreuve sportive et conviviale et faire la promotion des petits ports finistériens où peu de voiliers font habituellement escale.

Pour en préserver la convivialité, garder une « taille humaine » et permettre l’accueil de la course dans les ports de taille modeste, le comité d’organisation a, lorsque l’épreuve a grandi, décidé de limiter le nombre d’inscrits à 110 bateaux.
C’est donc à guichets fermé que chaque année, fin juillet ou début août (ce sont les marées qui décident !!!), 110 voiliers venant des différents bassins de l’Atlantique et de la Manche, s’affrontent dans 5 catégories pour 5 classements distincts.
Chaque soir au port après la régate, se succèdent donc repas ouvert au public, concerts gratuits, « Fest Noz » ou feu d’artifice. C’est alors l’occasion pour les vacanciers et les habitants des villes d’accueils de partager la soirée des 700 marins.

Ces quelques instantanés parmi tant d’autres ont fait la réputation du Tour Duf…
Une épreuve qui, comme la musique programmée chaque soir, se veux éclectique, ouverte à tous les bateaux, petits ou grands, et à tous les marins, champions ou anonymes.
Site officiel / Vidéo
Fête de la langoustine : Lesconil 10 aout
fete-langoustine

Créée au printemps 1996 par la municipalité et les associations locales réunies au sein d’une union des associations, Tout An Dud (tous ensemble), la fête de la langoustine est un des grands événements de l’été à Lesconil.

À l’origine, il s’agissait de créer une animation estivale chaque année au mois d’août autour du port de Lesconil, en faisant découvrir le produit phare : la langoustine. Le second objectif était d’acheter du matériel associatif pour aider les associations à organiser leurs propres manifestations. Plus de10 000 visiteurs sont attendus.

Chaque association locale s’occupe d’une animation ou d’un stand de restauration. Près de 200 à 250 bénévoles œuvrent au bon déroulement de la journée. Au fil des années, la quantité de langoustines a augmenté, passant des 450 kg lors de la 1ère édition à 1,5 tonnes cette année. Les organisateurs attendent quelque 10 000 visiteurs et se préparent à servir plus de 5 000 repas entre le midi et le soir.

La fête de la langoustine se veut populaire avec ses concerts gratuits pendant la dégustation. Le groupe de chants de marins « Les voix de la mer » sera présent.
Fête des vieux gréements : Penmarch mi-aout
fetes_vieux_grements

Depuis 15 ans, Paotred Ar Vro organise chaque été sa fête des vieux gréements au port de Kérity-Penmarc’h. L’association œuvre depuis 1995 à la préservation et à la promotion du patrimoine maritime en Pays bigouden. Elle a ainsi restauré lePreizher Mor, misainier groisillon de 1951, le Trescadec, chaloupe voile-aviron de 1958, l’Aven, chaloupe voile-aviron de 1965, le Notre Idole, canot sardinier du port de Kérity, la plate goémonière Loulou du port de Saint-Pierre et le Mab Ugenn, canot à misaine de Saint-Guénolé. Enfin, en 2009, Paotred ar Vro a remis à l’eau, après trois ans de restauration et de reconstruction, un canot major de l’école navale de Brest, rebaptisé Kap Kaval. Ces bateaux participent chaque année à différentes manifestations maritimes de la région et seront présents à la fête.